top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurThierry Vimal

TOP 14

Dernière mise à jour : 5 oct. 2022

Comment jouer au rugby

encore

quand l'on fut témoin

du plaquage du siècle

sur six de ses proches ?


Comment pourrait-on encore

se prétendre pilier

quand la voûte familiale

n'est plus que poussière ?

Pilier de ruines, oui,

absurde,

viril et triste.


Quelle course

quel en-but

espérer

là-bas, loin,

loin loin derrière

la ligne des magistrats ?

Aujourd’hui,

déjà,

perçons celle-là.


Il s’approche de la barre.

Le ballon ovale

il le porte sous le bras

depuis le 14 juillet 2016.

Lourd.

Hors-jeu.

Il paraît lent

mais son énergie cinétique

est celle du paquebot France

et son centre de gravité

est aussi bas que celui

d'un tracteur Claas.

Ses yeux pleurent

mais ça n’est rien.


Sur ses épaules,

il porte

son épouse,

son fils,

son père, sa mère,

son père, sa mère.

Morts,

tous.

Percussion.


La camion lui est passé…

juste là.

Les deux qui auraient pu survivre

il les a mis en PLS

tandis que déjà,

à sa manière,

pour ses morts

il priait.


Des intrus, qu’il nomme

– sans homophobie –

enculés

volent sur les gens.


Ils volent sur ma mère.


Accompagner son père vivant

dans un camion d’atelier ?

Mais du coup...

laisser les morts derrière ?


Quand il reviendra

les veiller

les identifier,

impossible :

la Prom sera

verrouillée.

Son père décède

à 5 heures du matin.


Trois jours ont passé.

Le chien, merde, le chien !

Il est resté dans la voiture

parking public étage -3

vitre entrouvertes.

Les pompiers le trouvent

bien vivant,

il est désormais

mascotte de la famille.

C’est fou comme l'implication

des animaux

dans nos conneries humaines

peut nous bouleverser.


Première cérémonie d’obsèques, 4 personnes.

Seconde : deux.

Une troisième, à prévoir.

Coquin de sort.


Il lui fallut aussi déblayer

l’offensive médiatique.

La presse, en effet,

escalada ses murs

pour les prendre en photo

lui et son malheur.


Association ? Aide ?

Solidarité ?

Fondamentalement :

ses valeurs.

Mais là c’est trop.

Il organise un hommage

national

puis botte en touche.


Nouvelles charges :

politiques !

Tel premier adjoint

responsable sécurité

de telle grande ville

plutôt concernée par les faits

lui court derrière

pour le présenter

à Macron.


Au passage,

le drôle confond sa belle-fille

avec sa défunte épouse.

Il lui dit deux fois bonjour

– mais ça

il me le fait toujours.


Tel autre ancien président

dont le nom commence par Sark

tient absolument

à le rencontrer.

Mais notre rugbyman

a l'outrecuidance

de refuser les journalistes ?

Rendez-vous annulé.

Non mais alors !


Fonds de garantie,

justifier sa peine :

« De 1 à 5,

combien avez-vous souffert ?

– Attendez…

6 membres de ma famille,

déchiquetés devant moi

sur sept, à noter sur cinq,

ça va peut-être chercher dans les

je pose six fois deux moins trois et je retiens un…

dans les quatre et quelque ?

ou bien est-ce exagéré, monsieur l’Expert,

auquel cas

je-tente-de-tirer-parti-du-système

comme dira plus tard,

à la barre,

l'amie Florence.


Novembre 2019

courrier recommandé.

Encore de la paperasse ?

Non : rapport d’autopsie.

Le papa.

Trente minutes, sonné, dans la voiture.

Allo sœurettes ?

Servez-vous un scotch avant d’ouvrir le courrier.


Semaine 2 du procès

L'illustre médecin légiste

professeur

Quatrehomme

en trois quarts

admet des prélèvements

puis botte en touche

à contresens.


Tout ce gain de terrain pour rien,

retour à la case horreur

du départ.


Usés

rincés.


Non, non, amis

vous n'êtes pas seuls.

Sur les organes

nous ferons pack

mêlée

cadrage-débordement

essai

transformation

victoire.


La vérité, dans son ventre :

le camion l’a couché

il n’a pas été solidaire

de son équipe

il n’a pas joué son rôle

de demi d’ouverture.

Si un devait partir ce jour-là

c’était moi

à cause de mon statut militaire

et de mes erreurs de jeunesse.


Il réclame :

les organes,

une Justice à hauteur de l’horreur,

et un procès, à Nice !


Responsable, mais pas coupable.

L'expression, dit-il,

pour lui le militaire,

a du sens.


Je propose, bête effet de style

de la renverser, en

Pas coupable, mais responsable.


Les rubgymen

sont gens d’honneur :

ils se déplacent

en char à voile.

479 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout

LEDA

bottom of page