top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurThierry Vimal

PROLOGUE – Des rôles

Dernière mise à jour : 10 sept. 2022

Le 14 juillet 2016, à Nice,

à 22h33, 34, 35

que pensez-vous

que fit l’ennemi ?

(sinon le fou ?)


Il joua son rôle.

D'ennemi.

(sinon de fou.)


Le badaud, joua le sien

Fuyant, beuglant

Roulant-boulant

Sautant, sauvant

Parant, écoutant

pillant

filmant.


Et le policier, tirant,

le secouriste, secourant

le pompier courant, jaugeant,

étiquetant UA

le Samu

cherchant les cas intermédiaires

L'agent presse, informant son prochain

dans l'abnégation de mise

de la passion et de l'ego.


Sirènes et gyrophares

dans leur rôle pratique

et d’atmosphère.

La mer, bien sûr,

dans le sien d'onde fraîche,

toujours recommencé,

roulant le galet

en 2016 comme en l'an 40

et depuis le Pliocène.


L’été, seul,

sembla défaillant :

glacial et venteux

Pas d’explication.

Au marché Libé

des gens prétendent

qu’il annonçait la mort.

Au Pôle tourisme

on le somma

de garantir la saison.

Le soleil fut rappelé

le surlendemain

l'on put pleurer

en maillot de bain

au restaurant Beach-Ben.


Quant à nous, cœur de cible :

lyriques

sopranos, barytons, chœurs

Catastrophe !

Panique, incertitude,

Larmes

Téléphone

Confusion, clameurs,

Amputations

Larmes

Téléphone

Cigarettes au commissariat,

Catalogues :

prothèses fascicule A

pompes funèbres fascicule B

section nourrissons, ados

Pitié, Procureur de la République,

je lèche tes semelles,

laisse-moi revoir ma chair !

Menaces

Larmes

Fureur

Téléphone

Pas mourir de fatigue

pas tuer de fonctionnaire

Téléphone

Larmes

Trouver un trou

Assez grand pour tout le monde :

On se rejoint bientôt,

Señorita, dépêche-nous.


Les proches, étincelants.

Sur eux le salut et la paix.

Six mille kilos de nourriture

à la poubelle.


La gent de pouvoir,

pardi,

son antienne

de bien avant les déluges

C’est pas nous

Nous on avait tout

Tout si bien fait

ô-gué, ô-gué,

Mais misère

L'autre ministère

Qué bras cassés !

ô-gué-ô-gué.

Profil bas ?

Eux, devraient,

mais nous pas,

Chez nous on fait pas ça.

Rassurez-vous

Vous restez protégés

On se rassura

on réélut à la pelle.

On se renomma entre soi

On se promut

s'encensa

se décora

Ça passa crème – parole de la Señorita.


Le millefeuille de crise

crème épaisse de cellules,

guichets, accueils,

groupes de parole,

assistants sociaux, psychologues et chiatres

mesureurs de tristesses

étalonneurs de traumas

désignation de référents

Caf, Rsi, Polemploi,

Mav, fenvac, afvt

Inavem, conCLAVe

Montjoye !

Que trépasse si je faiblis !


Les médecines :

L'hospitalière, au pas de course.

Prise de court ? "que non !"

déclara son administration

au journal du Matin

(qui jamais ne révéla

où étaient ce radiologue

et les cathéters de 6.)

La scientifique,

affairée à ses collectes et rapports,

La légale, nous en parlerons plus tard

(Teasing :

Ateliers très particuliers

découpage en quatorze morceaux

d'enfants morts pour la France

Réfrigérations clandestines

d'organes citoyens

cœurs, encéphales

fraise et amourette

CHUT ! pas dire aux familles !

Il fallut bien leur rendre quelque chose :

attaché à ses bondieuseries,

le Béotien réclama des obsèques !

Niais ! À l’époque du scanner et de l’ADN !

se gaussa le légiste –

mieux que personne

lui sait ce que c'est

l'Homme.

L'on garda les morceaux de choix

« pour-les-besoins-de-l’enquête »,

L'on les détient encore et...

Ça passe crème ! – Parole de la Señorita

(Ça se fait, dans la légale, askip)

On va enfin comprendre !

Avènement du divin procès !


Merci de nous en faire don,

Ô Justice de France !

Et aux Assises, mazette, spéciales !

A l’antiterroriste – au PNAT !

PNAT ! PNAT !

Ah ! Qu'il fait bon

crier cet acronyme

onomatopée d'alarme-intrusion

au guidon d'une Guzzi 850

Ô Justice de Paris,

Quel rôle pour toi

dans la Tragédie ?

Te voici marchant aveugle sur Nice

(Très imagé.

Concrètement,

Nice fera le voyage :

c'est pour son bien.)

brandissant le glaive et la balance

par dessus les têtes

de tes enfants agenouillés.

Ô Justice !

Toi que de dévots gardiens zélés

issus de notre vivier national

de grands Sages réalisés

surent garder droite au fil des siècles,

– et combien leurs pieds

pourtant vacillèrent

sur tes plateaux versatiles

dont le socle déjà flottait

sur l'océan capricieux

de la démocratie représentative.

Ô Justice !

toi qui sans mollir jamais,

écartela Ravaillac

pendit Gilles de Rais,

et ne courba jamais la nuque

que pour boire aux pis gras et omniscients

des Experts auprès tes Cours

Te voici pour nous !


Te voici, Bonne Mère

salutaire et magnanime

tes robes bruissent

glissant dans les corridors

frôlant la cire de tes parquets

Et lorsque solennelle,

tu parais dans les halls de marbre

de tes palais grandioses

un courant d'air

venu de derrière les colonnes

fait flotter tes épitoges.

BOM ! Dossiers et Dalloz

jetés sur les pupitres !

Vibrez, frontons !

Résonnez, charpentes !

Tremblez, accusés !

Tremblez, parties civiles !

Tremblez, coupables, innocents

et non juristes de tous acabits :

le temps de la Justice est venu !


Je tremble, crois-le bien

et c'est genou plié

front à terre

que je te redemande,

Ô Justice

Dans cette affaire,

quel rôle pour toi ?


Qu'incarner, sans Monsieur

Mohamed Lahouaiej-Bouhlel ?

Sur lui le salut et la grâce –

Oui vous avez bien lu

je sais votre étonnement

mais privé du contentement

d'être toisé à l'audience

par ce fier regard,

viril et belliqueux,

(si banal au demeurant

à l'entrée voie-rapide-Jean-Bouin)

et ne jouissant pas,

moi,

des prérogatives légales

pour arracher de mes propres mains

le cœur de qui bon me semble,

laissez-moi m’approprier ledit Lahouaiej-Bouhlel

comme il m'agrée.


Ô Tribunaux, Parquets,

magistrats, huissiers,

Procureurs, assesseurs,

Avocats (ghost ghosters !) de parties civiles

et avocats (ghost ghosters !) de défense,

Quelles promesses-client

pour nos morts ?

– Sur eux le salut et la grâce –

Hémisphère sud

Quartiers ouest

Pyrotechnophiles

Gélatomanes

Patriotes

Matrones à pissaladière,

à couscous, à ravitoto,

Texans Russes Ukrainiens

poussettes cannes

fauteuils roulants

enfants de Dieu d'Yahweh d'Allah

Crabes anémones étoiles

réunis tout à coup

dans une seule forme

épouvantable.


Quelle expérience utilisateur

pour les pauvres de nous ?

865 parties civiles

Famine in the box !

Aux accusés absents !

– ou de consolation –

Pas un seul petit morceau

d'Abdeslam ou de Lahouaiej !


"Justice, pourquoi ce procès ?

Quel est son sens ?

interrogent 865 bouches affamées

– Pourquoi ? Mais... Car je ne peux pas ne pas !

– Mais sans Momo Lahoua'Boul'... ?

– Ce sera plus simple.

– Qui décapitera-t-on alors ?

– Personne pour cette fois.

– Pas même à Nice ?

La séance est levée.

– Des - têtes ! Des - têtes ! Des - têtes !

– Étêtez-vous les uns les autres,

comme vous faites depuis six ans :

cela convient à tous.

Ouste, à présent,

partie civile !

Tu reprendras la parole,

et cinq semaines durant !

– Pôvre de moi –

Voilà mes tribunaux devenus

lieux d'aisance psychiatrique !

Soit !

Contre mauvaise fortune

ferai bon coeur,

et à défaut de Justice à rendre

nourrirai l'Histoire et les archives

de vos expressions de victimes.


En v'là, Justice,

de l'expression de victime,

en v'là.

Procès du procès !

Campé dans la posture poétique

funambule salle des papas perdus

Autoproclamé juge de ton travail

Quand bien même ne peut-il être

par ton très saint référentiel,

que formellement juste.


Jurer, comme auteur,

de mener ma mission avec dignité

conscience, indépendance,

probité et humanité.

Tacher au gré des vers

de changer ce fiel

en mieux

en fuel qui sait.

Ne point devenir ma haine

ni noircir ma nuit.

Être attentif surtout

à ne point outrager

ni offenser

mais honorer toujours

mes frères et sœurs de la Prom'

même les plus godiches.

Dieu veuille, par ton doigt Señorita,

pointer le chemin qui m'en garde,

et me recommander

à la grâce et à l'effort.


Gel des griefs

Retarage des appareils

Dressé, actif, attendre

– un vrai poète saurait faire.


Pensées en vrac pour

tant de cancers, S, S, G, B

un jardinier, un cycliste,

une comptable, une artiste

des grands-parents

des pestes

crabes anémones étoiles...

TAIS-TOI : LA COUR !

Oui Señorita. Vive ce procès. Parole de toi.

Debout !


1 462 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

PILLAGES

bottom of page